La Colle-sur-Loup et La Belle Meunière

 

 

Accueil 
Aubagne 
Marcel Pagnol 
Famille Pagnol 
Album 
Brochure 
 Petit Monde 
Collines 
Les plantes 
Circuits 
 Font de Mai 
La Treille 
La Buzine 
Le Castellet 
Cassis 
La Ciotat 
La Colle sur Loup 
Marseille 
Pont du Gard 
Ma Provence 
Liens 

 

     
Le Moulin de La Colle-sur-Loup (Alpes-Maritimes),
lieu de tournage de La Belle Meunière en 1948 (photo août 1951-document G.B.).


Le tournage de La Belle Meunière par Marcel Pagnol s'est déroulé à La Colle-sur-Loup, en 1948. Plusieurs scènes ont été réalisées sur l'emplacement d'un ancien moulin.

Le village est situé dans l'arrière pays niçois, près de Saint-Paul-de-Vence.
Toutefois, les lieux ont bien changés depuis les années 1950 et le moulin, inclus dans une propriété privée n'est plus accessible. 

La première projection publique du film a eu lieu à Paris (Madeleine) en novembre 1948. Durée du film : 2 heures.
Thème et scénario : Le film raconte une histoire d'amour non exempte d'une certaine satire sociale, et qui se termine en conte philosophique.
L'action débute à Vienne, en 1823,, dans une chambre en mansarde où le jeune Franz Schubert, déçu par l'accueil assez froid réservé jusqu'alors à sa musique, et par un amour malheureux, révèle à ses amis qu'il a décidé de partir, à la recherche de l'inspiration, en descendant un ruisseau.
Chemin faisant, le ruisseau devient petite rivière au bord de laquelle il découvre un Moulin. Celui-ci est habité par un jovial meunier
et sa fille Brigitte, une belle jeune fille de vingt ans. L'accueil étant chaleureux, Franz décide de rester quelques temps pour y seconder le meunier dans ses travaux.
Comme cela devait arriver, les jeunes gens ne tardent pas à s'aimer. En même temps que l'amour, le jeune compositeur  a retrouvé l'inspiration, et il compose alors la plupart des morceaux de musique qui feront plus tard sa gloire : Voyages, Merci au ruisseau,
Les fleurs du meunier, Le salut du matin, Sérénade au clair de lune...
Les fiançailles sont décidées.
Or, voici qu'une biche poursuivie par une chasse à courre, vient se réfugier dans le Moulin. Brigitte refuse de la livrer au Comte qui mène la chasse. Celui-ci, séduit par la jeune fille, l'invite à ouvrir le bal qui doit prochainement être donné en son château. Franz y conduira l'orchestre.
En fait, cette fête sera fatale à l'amour des jeunes gens, car Brigitte se laisse griser par la fête, les belles paroles du Comte,
et l'on devine qu'elle va bientôt remplacer sa favorite.
Ce triste dénouement, cet amour perdu, inspire à Franz Schubert de très belles œuvres musicales : Fleurs fanées, Cœur fidèle...
Il reprend alors sa route, meurtri, mais riche de nouvelles musiques. 
Distribution :
Franz Schubert : Tino Rossi ; Brigitte : Jacqueline Pagnol ; le meunier : Raoul Marco ; le comte Christian : Raphaël Patorni ;
sa tante : Thérèse Dorni ; la favorite : Lilia Vetti ; la baronne Emma Lyonnel ; la lavandière : Suzanne Desprées.
Avec : Alexandre Fabri, Hamilton, René Mauprey, Pierrette Rossi, Jean Deschamps, Louis Lyons, Amato, Édouard Hemme. 

Le Moulin en bordure du Loup (petit fleuve côtier), -
(photo prise à l'époque du tournage-août 1951-document G.B.).

Le site de l'ancien moulin tel qu'il se présente actuellement.
La roue à aubes du moulin se distingue devant le bâtiment.

(La Colle-sur-Loup ; jeudi 17 septembre 2009, 15 heures.) 
La Colle-sur-Loup et La Belle Meunière