À la découverte des sources et des puits

 

 

Home 
Aubagne 
Marcel Pagnol 
Famille Pagnol 
Album 
Brochure 
 Petit Monde 
Collines 
[Photos des collines
[Les sources] 
Les plantes 
Circuits 
 Font de Mai 
La Treille 
La Buzine 
Le Castellet 
Cassis 
La Ciotat 
La Colle sur Loup 
Marseille 
Pont du Gard 
Ma Provence 
Liens 

 

 
Les sources " Même dans les familles , ça ne se dit pas..." (Le Château de ma Mère - chapitre 3).
C'est un " secret ", et Lili, le grand ami d'enfance de Marcel, en connaissait sept.
Nous allons partager ce secret des sources avec Lili, ainsi que celui des puits
qui se trouvent dans les collines entre La Treille et le Garlaban.
   


Sur le plan très détaillé des collines de La Treille au Garlaban, réalisé en 1980 par Georges Berni (1913-1998), l'initiateur historique
des " Circuits Marcel Pagnol " (lien avec la page sur : " Les circuits des collines du Garlaban " ) nous avons mis en évidence et numéroté les sources et les puits que l'on peut y découvrir.
En voici la liste :
1- Le puits de Raimu ; 2- Le puits d'Angèle ; 3- Le puits du Tambour ; 4- La baume du Cerf (source du Cerf) ;
5- La baume de Passe-Temps (source de Passe-Temps)
; 6- Le puits du Mûrier ; 7- La source du Barquieu ; 8- Le puits de l'Aroumi ;
9- La source de Font-Berguette
; 10- La source du Chien ; 11- La source du Laurier ; 12- La source du Pitchoun-Omé (Petit-Homme).

                                                                   Les sources indiquées en bleu sont le "secret" de Lili.
                                                                Alors, restez discrets lorsque vous les aurez découvertes.

À partir du plan, il devient possible d'envisager divers parcours ayant pour thème la découverte des sources et des puits. Il est en effet difficile d'envisager de les retrouver lors d'une seule sortie dans les collines, car il faudrait  alors parcourir 35 km environ, avec de belles montées et d'aussi belles descentes. Voici quatre propositions.
Première proposition :
Départ de La Font-de-Mai. Passer par les barres du Saint-Esprit, puis découvrir le puits d'Angèle (2) sur la gauche du vallon de Marcellin (dans le sens de la descente) ; remonter ensuite vers le col d'Aubignane et prendre le chemin caillouteux qui serpente vers le Garlaban ; à mi-pente, descendre sur la gauche vers la baume (grotte) de Manon ou du Plantier, au-dessus de laquelle se trouve la baume (avec la source) du Cerf (4) et reprendre le sentier qui monte vers le Garlaban pour aller jusqu'à la source du Barquieu (7) qui se trouve dans la descente vers le village de Lascours ; revenir au pied du Garlaban dont on pourra faire l'ascension, avant de retourner vers La Font-de-Mai.
Deuxième proposition :
Départ de La Treille. En montant, à la sortie du village, prendre sur la droite vers le vallon de Passe-Temps ; en arrivant au niveau d'une grande " planète ", rechercher le puits du Tambour (3) ; continuer ensuite, toujours en remontant le vallon, vers la Baume- Sourne, pour découvrir le puits du Mûrier (6) situé sur la droite de la Baume-Sourne, en bordure d'une autre " planète " ; pour retourner à La Treille, passer par le Taoumé traversé par la grotte du Grosibou.
Troisième proposition :
Départ de la Bastide-Neuve. Monter vers Tête-Ronde ; prendre à gauche de Tête-Ronde le sentier qui descend vers le vallon des Escaouprès, puis le remonter pour rechercher vers le haut du vallon qui s'élargit, la source du Chien (10) (sur la droite du lit du torrent) ; continuer plus haut vers la source de Font-Berguette (9) ; redscendre ensuite le vallon, et , vers le bas, obliquer sur la droite pour remonter les pentes
de Tête-Rouge où se trouve la source du Laurier  (11) (à mi-pente) ; redescendre ensuite vers La Treille.
Quatrième proposition:
Départ de La Font-de-Mai. Passer par le col d'Aubignane ; remonter vers le Garlaban (grotte de Manon, baume du Cerf (4)) ; continuer  en passant par le plan de l'Aïgue, vers le puits de l'Aroumi (8). Le retour pourra se faire vers La Font -de-Mai, ou vers La Treille si l'on a prévu deux voitures.   
Si l'on retourne vers La Treille, on pourra passer par la Baume-Sourne et le puits du Mûrier (6), puis descendre le vallon de Passe-Temps
(puits du Tambour) (3) ; sinon, par la Baume-Sourne et le puits du Mûrier (6) puis par la grotte du Grosibou au sommet du Taoumé, avant d'entamer la grande descente vers La Treille, avec une superbe vue panoramique sur Marseille, de l'Estaque aux Goudes.
Remarque :
Une " planète " est un champ cultivé de blé, dans les collines. À l'époque où se passait " Regain ", ce blé était utilisé pour produire du pain. Maintenant, et depuis longtemps, ces " planètes " sont toujours cultivées par les sociétés de chasse pour fournir de la nourriture aux perdreaux, lapins...

Pour la découverte, il est souhaitable de se munir, en sus de ce plan, de la carte I.G.N.  3245 ET - Aubagne-La Ciotat, ou de demander d'autres plans en couleurs des circuits à l'Office du Tourisme d'Aubagne, et, éventuellement un accompagnateur.
De bonnes chaussures de marche et un chapeau ou casquette sont nécessaires. Ne pas oublier d'emporter de l'eau...

Ce document peut être imprimé sur format A4 afin de pouvoir l'utiliser sur place.
Copyright
© Georges Berni

 
 
 
    1- Le puits de Raimu 

 

 

Le puits de Raimu a été construit pour le tournage du film
de Marcel Pagnol  La Fille du Puisatier
C'est un faux puits, qui n'a pas été creusé,
avec seulement la margelle.  
Il est situé sur le chemin de Ruissatel qui est l'ancien chemin d'accès aux sites. Ce chemin, qui n'est peut-être plus carrossable sur toute sa longueur, prend à droite, au sommet de la première montée de la route qui conduit d' Aubagne à Éoures, après le chemin de La Font-de-Mai. qui permet d'accéder à La Font-de-Mai et au parking.
Le chemin de Ruissatel longe ensuite le Mas de Massacan,
avant de conduire au parking.
(Les cars ne peuvent accéder au parking.)

2- Le puits d'Angèle


 

 

 

Le puits d'Angèle est situé dans les pins, en bordure la colline, vers l'extrémité sud du
vallon de Marcellin

(vers le bas et à gauche sur la photo ci-dessus).
Il a été creusé et bâti au moment du tournage du film Angèle, mais ne figure pas dans le film.
En général, il reste un peu d'eau croupie au fond.
(Photos du 18-04-2009).

Une autre vue du vallon, avec en arrière plan les barres du Saint-Esprit, se trouve dans la page
"Photos des collines".

3- Le puits du Tambour

Le puits du Tambour se cache (bien) à droite des trois " planètes " (petits champs semés de blé, en général) qui se trouvent au fond
du vallon de Passe-Temps, à proximité des ruines du jas de la Badoque.
Aujourd'hui abandonné, entouré de ronces et en partie comblé, il est devenu difficile à retrouver.
La source qui l'alimentait semblerait correspondre à celle que le grand-père e Lili était seul à connaître.
Ces " planètes " sont bien visibles à partir des barres de Saint-Esprit, lesquelles dominent le vallon (en hauteur, au fond de la photo)
On y descend alors par le sentier qui s'amorce au niveau du col d'Aubignane (carte I.G.N. 3245 ET - Aubagne-La Ciotat)
et de la citerne du Saint-Esprit.
4- La source du Cerf



Vue plongeante sur la petite grotte du Cerf (photo 1).


Vue sur la grotte du Plantier (grotte de Manon), en bas sur la gauche, et sur la petite grotte du Cerf (en haut, sur la droite-photo 2).



La vasque dans laquelle s'égoutte la source du Cerf,
à l'intérieur de la petite grotte du Cerf (photo 3).

 

La petite grotte du Cerf se trouve au-dessus de la grotte du Plantier (grotte de Manon), dans un creux de rocher en forme de virgule.

Marius Broquier, le maçon et ami de Marcel Pagnol,
avait réalisé en maçonnerie une auge, en 1934, au cours d'une promenade
en compagnie de Marcel Pagnol et d'Orane Demazis.
Les empreintes de leurs mains et leurs iniatiales restent marquées dans
le ciment, pour longtemps encore :
M.B. ; M.P. ; O.D. et R.L. pour Roger Ledru, technicien.

5- La source de Passe Temps
L
La source de Passe-Temps suinte de la paroi de la baume (grotte) de Passe-Temps, au flanc de la barre où s'amorce le vallon des Piches.
Pour s'y rendre, suivre le vallon de Passe-Temps. Puis l'abandonner pour prendre le vallon des Piches, en corniche, sur la droite.
(Carte I.GN. 3245 ET - Aubagne-La Ciotat.)
(Photo à venir ; toute photo sera la bienvenue. Merci.)
6- Le puits du Mûrier

Le puits du Mûrier se trouve sur la droite de la Baume-Sourne,
dans le sens de la montée du vallon de Précatori qui prolonge le
vallon
de Passe-Temps. Pour y accéder, prendre le sentier à droite de l'entrée de la baume. Ce puits est situé en bordure d'une "planète".
Marcel et Lili s'y étaient désaltérés lors de l'aventure du Grosibou
(La Gloire de mon Père)
.
En arrière plan, le début du sommet du Taoumé où l'on découvrira la fameuse grotte du Grosibou qui le traverse de part en part.
(Photo prise en 1987.)
7- La source du Barquieu



 

La source du Barquieu jaillit d'une roche basse à quelques deux cent mètres du pied du sommet du Garlaban, versant nord. Elle alimentait autrefois une sorte de réservoir (" barquieu " en Provençal : baquet) de pierre, au départ du ravin du Garlaban qu'elle surplombe.
L'accès est possible dans les deux sens :
- Lorsqu'on se trouve au pied du sommet du Garlaban, il faut continuer vers le nord pour descendre par le sentier qui conduit à  la source.
En période de pluie, une cascade tombe dans le ravin.
Ce sentier se prolonge vers Lascours.
- Une autre possibilité de promenade est de prendre le sentier à partir de Lascours, et de remonter jusqu'à la source du Barquieu, puis jusqu'au sommet du Garlaban ; redescendre ensuite  vers le col d'Aubignane et les barres du Saint-Esprit pour arriver à La Font-de-Mai (en disposant de deux voitures).

8- Le puits de l'Aroumi


Photo 1.

Le puits de l'Aroumi se trouve en bordure du chemin qui passe par le col du Tubé (carte I.G.N. 3245 Et - Aubagne-La Ciotat),
et  conduit au mont des Marseillais. Il faut bien compter une heure de marche à partir du col.
Il est bien protégé et couvert (photo 1).
 C'est un très bel endroit pour faire une halte.



Vue d'ensemble du site (photo2).
9- La source de Font-Berguette
La source de Font-Berguette jaillit :
" sur la gauche du Taoumé
(en montant), sous une petite barre. Un trou carré, grand comme une auge de maçon, qui n'avait pas deux pans de profondeur. Quelque chevrier du temps jadis l'avait patiemment creusé dans le rocher..." (Le Château de ma Mère - chapitre 16).
Vous la découvrirez vers le haut du vallon des Escaouprès, sur la droite, en dessous du Taoumé. Une longue coulée de concrétions calcaires sort du rocher, comme la langue d'un animal fantastique caché dans les entrailles de la falaise.
Sur cette photo d'ensemble du site, la source est repérable sur  la falaise inférieure,
à droite du creux dans lequel serpente un sentier ; lequel permet d'accéder, si l'on continue à grimper, au sommet du Taoumé.
 (Photos prises le 25 avril 2011- sortie annuelle avec " Les Amis de Marcel Pagnol ").
10- La source du Chien
Une vue du vallon des Escaouprès à partir du niveau de la source de Font-Berguette. Un ruisseau, à sec en été, serpente au creux du vallon.
 La source du Chien est située à mi-pente, sur la gauche du ruisseau (en descendant le vallon).

Photo 1

Photo 2
Le ruisseau, en ce printemps 2010, était bien alimenté, et une eau claire se faufilait à travers les roches calcaires.
Au niveau du ruisseau (photo 1), l'eau sourd d'entre les interstices des blocs de calcaire, remplissant une " marmite " sculptée  par l'eau.
La source du Chien (photo 2) est bien cachée entre les buissons de romarin et les touffes de " baouco " (herbe des collines).
Elle se trouve sur la droite, et en contrebas du site de la photo 1.
(Photographies prises le 18 avril 2010 lors de la sortie annuelle avec  "Les Amis de Marcel Pagnol " dans les collines.)

Printemps 2011. Le ruisseau est à sec, mais la source est toujours alimentée en eau.
(Photographies prises le 25 avril 2011 lors de la sortie annuelle des " Amis de Marcel Pagnol " dans les collines.)

11- La source du Laurier



L'entrée vers la source du Laurier.



Le flanc sud et le sommet deTête Rouge.


 

 


 La source du Laurier est située sur le flanc sud de Tête-Rouge,
au-dessus du bosquet de pins que l'on aperçoit sur la photo d'ensemble, non loin des ruines du jas de l'Aren.
La source sourd dans un puits auquel on peut accéder en descendant quelques marches.
Pour trouver le site, prendre le chemin qui mêne vers Tête-Ronde et le Taoumé. Au niveau de Tête-Ronde, suivre une bifurcation
qui descend sur la droite en direction du vallon, puis remonte 
vers Tête-Rouge (voir la carte jointe en début de page)
et la
Carte I.G.N.  3245 ET - Aubagne-La Ciotat.

12- La source du Pichoun-Omé

 

 

La source du Pitchoun-Omé (Petit Homme) est alimentée en toutes saisons. Elle se trouve en bordure (côté droit -voir la carte)
 du sentier qui descend  vers les "cuvettes".

Pour y accéder, il faut prendre au niveau de Tête-Ronde une des deux bifurcations, à gauche en montant, au niveau d'ne large échancrure dans le calcaire permettant de découvrir Tête-Rouge en majestée. En regardant Tête-Rouge, prendre la bifurcation de gauche (voir la carte) qui descend vers le vallon et les "cuvettes".

(Carte I.G.N.  3245 ET - Aubagne-La Ciotat.)
 

Retour vers la page : " Les collines du Garlaban "